Différence entre ejb 2.0 et ejb 3.0&nbsp ;


ejb 2.0 ou ejb 3.0

ejb 2.0 et ejb3.0 sont la version d'Enterprise Java Beans(EJB) qui a une grande popularité pour son architecture gérée côté serveur pour la construction modulaire des applications d'entreprise. ejb2.0 et ejb3.0 servent ses utilisateurs de la même manière mais constituent le point central de EJB 3.0 est qu'il a simplifié la vie des développeurs par rapport à ejb2.0. ejb 2.0 est conçu dans le cadre du JCP (Java Community Process), permet à l'architecture EJB de faciliter la mise en œuvre et le déploiement des applications Web services basées sur la technologie Java. D'autre part ejb 3.0 fournit une base pour définir la nouvelle API simplifiée EJB qui facilite le développement. Sa fonction supplémentaire est la nouvelle API de persistance Java pour la gestion de la persistance et du mapping objet/relationnel avec Java EE et Java SE.

ejb 2.0 utilise des haricots d'entité pour accéder à la base de données mais ejb 3.0 supporte Java Persistence API pour tous ses besoins de données qui est suffisamment généralisé pour répondre à tous les problèmes de portabilité. ejb 3.0 est meilleur en performance d'une manière qui utilise les POJOs avec de nouvelles annotations de métadonnées qui est comparativement plus rapide que les fichiers XMLDescriptor et JNDI utilisés par ejb 2.0 pour la référence d'objet.

ejb 2.0 est lourd en termes de son exigence d'écrire des interfaces à domicile et à distance et d'exécuter également des interfaces standard comme javax.ejb.SessionBean. ejb 3.0 n'a pas la restriction pour utiliser toute interface standard. C'est un POJO simple et bien configuré qui n'a pas besoin d'implémenter des méthodes de rappel de conteneurs comme ejbActivate, ejbLoad, ejbStore etc. Les entités POJO comme EJB 3.0 sont légères et il est facile de les convertir d'un DAO en Entity Bean ou vice versa.

ejb 2.0 a la limitation et la rigidité pour écrire des requêtes de base de données en utilisant EJB-QL tandis que ejb 3.0 facilite avec EJB-QL et donc les requêtes de base de données écrites sont très flexibles.

La sécurité est assurée dans ejb 2.0 par l'utilisation de descripteurs de déploiement. EJB3.0 utilise des annotations pour simplifier la configuration et les tâches d'installation pour des raisons de sécurité. ejb 3.0 peut facilement être utilisé avec des fournisseurs de persistance tiers enfichables mais ejb 2.0 a ses limites à cet égard.

Les idées Clis :

ejb
0 utilise l'entité Beans pour accéder aux bases de données mais ejb
0 utilise l'APP pour accéder à la base de données.

ejb.0 a besoin d'une description de déploiement mais il n'y a aucune exigence de description de déploiement lors de l'utilisation d'ejb.0
0.

En ejb
0, nous devons écrire Home et Remote interface pour avoir accès aux bases de données tandis que ejb
0 n'a pas cette contrainte et est plus pratique à cet égard.

Les problèmes de sécurité sont traités par le biais des descripteurs de déploiement dans ejb
0 mais ejb
0 utilise l'annotation.

ejb
0 a des limites dans sa capacité à se brancher avec des fournisseurs de persistance tiers.
6. En ejb
0, Query est très flexible et plusieurs niveaux de jointures sont activés par l'intermédiaire de l'EJB-QL raffiné.


Une question ? Nous avons oublié quelque chose ? n'hésitez pas à participer aux commentaires. Nous compléterons cet article avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *