Différence entre l’anémie aplasique et le syndrome myélodysplasique


Agrandissement de la rate dû au syndrome myélodysplasique; coupe coronaire par tomodensitométrie. Splène en rouge, rein gauche en vert. Anémie aplastique ou syndrome myélodysplasique L'anémie aplasique et le syndrome myélodysplasique sont des affections qui affectent la moelle osseuse et les cellules sanguines qu'elle produit. La moelle osseuse est une éponge qui ressemble à un tissu qui se trouve à l'intérieur des os comme le sternum, les côtes, le bassin, la colonne vertébrale et le crâne. Il produit les cellules souches originales qui subissent une division pour produire des cellules souches myéloïdes. Les cellules souches myéloïdes sont des cellules qui produisent des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes. Dans le syndrome myélodysplasique (SMD), on observe une altération de la production de la classe myéloïde des cellules sanguines par la moelle osseuse, alors que l'anémie aplasique est une affection dans laquelle la moelle osseuse est endommagée, ce qui entraîne une diminution de la production de nouvelles cellules sanguines. Dans la SMD, la moelle osseuse produit de nouvelles cellules sanguines, mais elles sont anormales et déformées, alors que dans l'anémie aplasique, la moelle osseuse cesse de produire de nouvelles cellules sanguines. La SMD touche généralement les hommes de plus de 60 ans, alors que l'anémie aplasique est fréquente chez les adolescents et les jeunes adultes. Dans 1/3 des cas, la SMD peut évoluer vers une leucémie myéloïde aiguë, qui est un cancer de la moelle osseuse en croissance rapide. L'anémie aplasique et le SMD sont déclenchés par l'exposition à la chimiothérapie/radiothérapie qui est utilisée dans le cancer, les produits chimiques comme le benzène et les insecticides. Dans l'anémie aplasique, notre système immunitaire s'attaque aux cellules saines de la moelle osseuse et affecte la production de nouvelles cellules sanguines. Elle est également causée par des infections (Hépatite, Parvovirus B19, VIH), l'utilisation de médicaments comme la carbamazépine, le chloramphénicol, etc. On pense que la SMD est déclenchée en raison de l'exposition aux métaux lourds (mercure/plomb) et à la fumée du tabac.   Les symptômes apparaissent en raison de la pancytopénie observée dans les deux conditions. La pancytopénie est une diminution des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes. La diminution des globules rouges cause l'anémie. Ainsi, le patient développe des symptômes comme la fatigue, la faiblesse et l'essoufflement. La diminution des globules blancs entraîne une tendance accrue à développer des infections. Les plaquettes réduites causent des ecchymoses et des saignements de nez, des saignements de gencives, etc. Le diagnostic est confirmé par des analyses sanguines comme une numération globulaire complète. Dans les cas de SMD et d'anémie aplasique, on observe une diminution de l'hémoglobine, des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes. La biopsie de la moelle osseuse nous aidera à différencier les deux conditions. Un échantillon de moelle osseuse est prélevé sur l'os de la hanche et examiné. L'anémie aplasique montre une moelle osseuse hypocellulaire lorsque les cellules sanguines sont remplacées par des cellules graisseuses, alors que dans le SMD, la moelle osseuse est hypercellulaire et qu'il y a un excès de cellules anormales. Le traitement dépendra de l'âge du patient, de son état de santé général et des facteurs de risque impliqués. Dans les deux cas, un traitement de soutien est tout d'abord fourni. Il inclut la transfusion sanguine et les antibiotiques pour contrôler l'infection. Dans l'anémie aplasique, on utilise des immunosuppresseurs. Ce sont des médicaments qui suppriment l'activité des cellules immunitaires qui endommagent la moelle osseuse. Chez les jeunes patients, la greffe de moelle osseuse est utile. Dans le cas de la SMD, on utilise un seul médicament ou une chimiothérapie combinée. Les immunosuppresseurs sont également utiles. La greffe de moelle osseuse est un choix de traitement, mais il existe des facteurs de risque. Dans l'anémie aplasique, le taux de survie est de 5 ans alors que dans le SMD, le taux de survie est de 6 mois à 6 ans. Les idées Clis L'anémie aplasique et le SMD sont des troubles sanguins qui affectent la moelle osseuse et la production de cellules sanguines. Dans l'anémie aplasique, la moelle osseuse est endommagée et cesse de produire de nouvelles cellules sanguines, tandis que dans le SMD, la moelle osseuse produit trop de nouvelles cellules sanguines, mais les cellules sont anormales et déformées. Les symptômes dans les deux conditions incluent l'anémie, la tendance aux infections, le saignement facile et les ecchymoses. Le diagnostic se fait par une numération globulaire complète et une biopsie de la moelle osseuse. Le traitement comprendra la transfusion sanguine, les immunosuppresseurs et la greffe de moelle osseuse chez les jeunes patients.

Une question ? Nous avons oublié quelque chose ? n'hésitez pas à participer aux commentaires. Nous compléterons cet article avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *