Différence entre l’amniocentèse et l’échantillonnage chronique des villosités


Échantillonnage de villosités amniocentèse ou chronique

La grossesse est une période inquiétante pour les femmes enceintes. Dans le monde médical d'aujourd'hui, divers tests sont disponibles pour détecter tout problème avec le foetus en croissance. Pendant la grossesse, la future mère subira plusieurs séries de tests sanguins. Bien que les analyses sanguines puissent fournir une excellente vue d'ensemble de toute condition médicale, elles ne sont pas concluantes dans leur diagnostic. Pour que l'équipe médicale puisse évaluer le bien-être du fœtus, il faudra peut-être procéder à des tests cruciaux.

L'échantillonnage chronique de Villus est un test qui peut être effectué aux premiers stades de la grossesse. Il est important de détecter toute anomalie au cours du premier trimestre; si elle est détectée suffisamment tôt, les parents et l'équipe médicale peuvent décider quelle est la meilleure mesure à prendre. L'Échantillonnage chronique de Villus, ou test CVS, est un test simple qui est effectué directement dans l'utérus; une longue aiguille fine est soigneusement insérée dans le placenta, en retirant un minuscule morceau pour le test. Les tissus du placenta sont ensuite testés en laboratoire pour déceler toute anomalie chromosomique fœtale. Comme dans toute intervention médicale, il existe un risque potentiel lors de la réalisation du test CVS. Le risque de fausse couche est légèrement accru après le test.


L'amniocentèse est un test assez similaire à celui du CVS. L'une des principales différences entre les deux est le calendrier. Bien que le test CVS soit effectué au cours du premier trimestre de la gestation, l'amniocentèse n'est réalisée que beaucoup plus tard dans la grossesse; la 15e ou 16e semaine de grossesse est le moment idéal pour l'intervention médicale. Le test consiste à introduire une grande aiguille fine dans le sac amniotique, l'aiguille est ensuite utilisée pour prélever un échantillon minuscule de liquide amniotique. Le liquide est ensuite étudié en laboratoire pour déceler toute anomalie génétique. Tout comme le test CVS, il y a plus de risques de fausse couche si vous faites le test.

Les deux tests sont généralement proposés aux femmes âgées de plus de trente-cinq ans. Les grossesses chez les femmes de plus de cet âge sont classées à haut risque, avec une plus grande probabilité de troubles génétiques. Les tests génétiques et les tests d'anomalie sont universellement offerts à toutes les mères à haut risque, mais en raison du risque élevé de fausse couche, ce ne sont pas toutes les femmes qui se soumettent à cette procédure.
Les idées Clis

1. L'amniocentèse et l'échantillonnage chronique de Villus sont tous les deux des tests qui détecteront des anomalies avec le foetus en développement.
2. L'échantillonnage chronique de Villus est un test interne qui est effectué au cours du premier trimestre de la grossesse.
3. L'amniocentèse est un test génétique qui commence au cours de la 15e ou 16e semaine de grossesse.
4. Les deux tests impliquent l'insertion d'une longue aiguille dans le placenta.
5. Les deux tests comportent le risque de fausse couche.
6. L'amniocentèse et l'échantillonnage chronique de villosités sont des tests d'anomalies génétiques qui sont principalement offerts aux femmes âgées de plus de 35 ans.
7. En fin de compte, c'est aux femmes de décider quoi faire après les résultats du test.


Une question ? Nous avons oublié quelque chose ? n'hésitez pas à participer aux commentaires. Nous compléterons cet article avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *