La différence entre classe moyenne et classe ouvrière


Qu'une personne, une famille ou un groupe de personnes appartiennent à une certaine classe sociale est attribuée à leurs revenus, à leur richesse, à leur pouvoir et à leur position dans la société. Il n' y a pas eu de définition claire des différentes classes sociales. Il vaut mieux ne pas penser à ces termes selon des règles strictes. De façon générale, ces classes sont généralement liées au revenu et à la richesse, mais il est normal que les gens se déplacent d'une classe à l'autre au cours de leur vie. Une personne née dans une classe ouvrière pourrait, à un moment donné de sa vie, passer à la classe moyenne. Il est encore très utile de comprendre les schémas comportementaux de ces classes pour différentes raisons: d'un point de vue psychographique et démographique, pour des études socio-économiques ou encore pour des activités de marketing et de promotion dans le monde des affaires.

La classe ouvrière

Cette classe comprend les individus, les groupes et les familles qui peuvent généralement être caractérisés comme n'ayant pas ou peu d'études collégiales et vivant dans des logements locatifs. Si quelqu'un de la classe ouvrière est propriétaire de sa propre maison, il l'acquiert généralement après avoir accumulé des économies sur une longue période. Même dans ce cas, ils ont probablement vécu dans le foyer pendant une période prolongée, et le foyer peut être désuet ou minable. Les membres de la classe ouvrière sont généralement employés dans des emplois manuels, non qualifiés ou semi-spécialisés sur des lieux de travail où ils n'ont que peu ou pas de contrôle. Ce manque de contrôle est lié au fait qu'ils n'ont que peu ou pas d'études collégiales, qu'ils n'ont pas assez de contrôle sur leur lieu de travail et qu'ils ne peuvent accumuler autant d'actifs. C'est une comparaison frappante avec la classe moyenne, beaucoup plus instruite et professionnelle, qui jouit d'un meilleur statut sur le lieu de travail et dans la société. La classe ouvrière n'est en aucun cas un groupe homogène sur le plan des valeurs, de la religion, de la culture ou de l'orientation politique. Aux États-Unis, cependant, elle est surtout composée de Blancs, bien que de nombreuses personnes d'autres races et de nombreuses femmes appartenant à des groupes ethniques différents fassent partie de ce groupe. Si l'on compare ce groupe à la classe moyenne en termes d'attachement à leur identité religieuse et ethnique, les personnes appartenant à ce groupe semblent avoir des liens plus forts avec ces identités. 1 Fait intéressant, le groupe de la classe moyenne inférieure, qui est censé se situer au-dessus de la classe ouvrière et qui est plus susceptible d'être mieux loti en ce qui concerne l'éducation, le revenu et la sécurité d'emploi, se rapproche souvent de la classe ouvrière ou parfois se superpose à elle.

La classe moyenne

Cette classe est composée de personnes qui ont normalement fait des études collégiales et qui sont engagées dans un travail professionnel. Un bon nombre de personnes de la classe moyenne ont même atteint des postes élevés sur leur lieu de travail, qu'ils soient publics ou privés. Les membres de la classe moyenne peuvent ainsi se payer une formation collégiale dans des collèges publics, privés ou professionnels et sont titulaires d'un baccalauréat de 4 ans. Ils sont habituellement propriétaires d'une maison et peuvent monter l'échelle pour s'offrir une maison plus agréable et plus confortable. Ils peuvent contrôler leur vie, même le nombre d'heures qu'ils doivent travailler en une semaine. Dans leur milieu de travail, ils occupent des postes qui impliquent la supervision de nombreux autres travailleurs. En ce qui concerne la liberté financière et la sécurité économique, ils jouissent d'une sécurité économique substantielle, ce qui ajoute du confort à leur vie. Les individus et les familles appartenant à la classe moyenne représentent diverses valeurs, religions, cultures et tendances politiques. Aux États-Unis, la classe moyenne est d'un blanc disproportionné. Les couches supérieures de la classe moyenne, communément appelées la classe moyenne supérieure, peuvent généralement se permettre de se payer des luxes comme les voyages pour les loisirs et des produits et services luxueux. 1

Recherche universitaire et professionnelle

Le Center for Working-Class Studies de l'Université d'État de Youngstown a été le premier centre universitaire et interdisciplinaire aux États-Unis à s'être attelé à la tâche de comprendre et de faire connaître la culture ouvrière au monde. Le centre n'est pas d'accord avec des définitions générales, affirmant au contraire que la classe ouvrière ne peut pas être stéréotypée en tant que travailleurs industriels de couleur bleue et leurs familles. Selon le centre, la classe ouvrière est beaucoup plus diverse et l'a toujours été. Qu'il s'agisse de la race, de la religion, de l'occupation ou de la situation géographique, le centre indique sur son site Web que la classe ouvrière ne s'inscrit pas dans l'une de ces cases. 2

Critères pour la division de classe

Selon le CWCS, les divisions par classes dépendent des économies. Le montant gagné par une personne et la nature de son travail déterminent principalement l'inclusion dans toute catégorie. Ainsi, les déductions du centre concordent bien avec ce qui a été décrit plus tôt - que les critères suivants déterminent l'inclusion dans une classe:

#NOL
  • sa capacité à contrôler le travail des autres.
  • Ces facteurs déterminent principalement l'inclusion d'une personne dans une catégorie ou une autre. Ainsi, toute personne dont le travail est basé sur un salaire horaire et qui est supervisée par quelqu'un d'autre fait partie de la classe ouvrière. Tant les ouvriers de l'industrie, les employés de bureau des bureaux et des restaurants, etc., que les ouvriers des commerces de détail font tous partie de la classe ouvrière. Contrairement à eux, quiconque gagnerait un salaire et aurait un rôle de supervision dans un lieu de travail serait de la classe moyenne. Ainsi, nous pouvons conclure que de nombreux travailleurs de niveau intermédiaire travaillant pour des petites, moyennes ou grandes organisations, des directeurs de magasins de détail, des enseignants et de nombreux professionnels travaillant dans la profession médicale seraient classés comme appartenant à la classe moyenne. Les propriétaires et les entrepreneurs seraient une classe plus élevée, c'est-à-dire la classe supérieure, surtout si leurs revenus ou leurs salaires les placent parmi les 1 ou 2 % des ménages ayant les revenus les plus élevés. 2

    Classes Divisions en jeu

    Les classes ont également une connotation politique. Ils peuvent créer des divisions entre les gens et des allégeances entre les groupes. Les intérêts de la direction sur le lieu de travail sont parfois en contradiction avec ceux des travailleurs. Ils pourraient s'efforcer d'obtenir le plus de main-d'œuvre possible au moindre coût. Les travailleurs, d'autre part, voudraient obtenir le salaire maximal possible pour la plus petite quantité de travail possible. Les deux groupes doivent parvenir à un compromis qui définisse l'équilibre dans lequel le travail proprement dit a lieu. Les règlements et les politiques du gouvernement peuvent affecter une classe plus qu'une autre. Les cours sont également liés à la "culture" selon les recherches du centre.

    Collage dans la classe

    Les familles, les voisins, les communautés et les collègues de la classe ouvrière ont un lien plus fort que la classe moyenne. Alors que l'on insiste davantage sur la réalisation de soi et l'avancement personnel chez les individus de la classe moyenne, les personnes appartenant à la classe ouvrière ont tendance à se concentrer davantage sur les problèmes quotidiens. La pensée qui prévaut au sein de la population générale sur les différentes classes et les attitudes à leur égard est également influencée par la culture générale et ce qui est dit de ces classes à la télévision et à la radio. 2

    Éviter les définitions générales

    Toutefois, il faut éviter les définitions générales. Il serait difficile de définir un camionneur comme appartenant à la classe ouvrière ou moyenne. Il pourrait être le propriétaire et le chauffeur du camion. De plus, un simple travailleur non syndiqué peut gagner de 8 à 9 € l'heure, alors qu'un travailleur syndiqué peut gagner le double de ce montant. Par conséquent, il arrive parfois que la classification des personnes en fonction du travail et du revenu prête à confusion. Il est donc difficile de saisir la nature diverse et complexe des classes, en particulier dans les régions périphériques. Néanmoins, il existe des caractéristiques communes entre les gens de la classe ouvrière, et il en va de même pour la classe moyenne. On sait que les gens de la classe ouvrière entretiennent des liens étroits avec les familles et les collectivités. Ils sont plus exposés à des risques professionnels que leurs homologues de la classe moyenne. Elles sont parfois également stéréotypées négativement dans la société. Leur principale préoccupation est leur éducation limitée, car c'est le seul facteur qui affecte plus que tout leur avenir. Sur le plan politique, cependant, ils représentent un bloc de vote important. 2

    L'effet de la crise économique sur les classes sociales

    Dans son article paru dans Global Research, le professeur James Petras observe que, même après avoir connu une crise économique prolongée de 2008 à 2011, la classe ouvrière n' a pas eu recours à des soulèvements de masse, ni à des protestations ou résistances nationales. Bien que cela puisse sembler paradoxal, il convient de noter que la classe ouvrière et la classe moyenne ont été durement frappées au cours de cette période, ce qui les a fait perdre du travail, des salaires, des avantages sociaux et des hypothèques, etc. Cependant, les deux classes ne semblent pas affectées par ces problèmes en masse ou en bloc. Même au sein d'une certaine classe, certaines personnes ont probablement été touchées négativement alors que d'autres en ont bénéficié. Il est intéressant de noter que les travailleurs publics syndiqués en ont profité davantage que les travailleurs privés qui ont dû faire face à des impôts plus élevés. 3

    La classe ouvrière et la classe moyenne peuvent donc être classées de manière générale; cependant, il y aura toujours une certaine confusion et des chevauchements et, parfois, les deux classes pourraient être soumises aux forces économiques d'une manière similaire. Bien qu'il puisse sembler que la classe ouvrière soit plus durement touchée, le travailleur syndiqué est souvent une exception à cette généralisation. La principale différence réside dans la capacité de chaque groupe d'avoir accès à une éducation collégiale, ce qui se traduit par d'autres différences plus grandes qui divisent davantage ces deux classes.


    Une question ? Nous avons oublié quelque chose ? n'hésitez pas à participer aux commentaires. Nous compléterons cet article avec plaisir.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *