Différence entre le consensus et la règle de la majorité


Consensus ou règle de la majorité

Il existe des différences fondamentales dans la manière dont le processus de prise de décision est mené lorsqu'il s'agit de parvenir à une conclusion par la règle de la majorité par rapport à une entente négociée par consensus. La règle de la majorité et le consensus ont chacun leurs propres avantages et obstacles, et chacun est influencé par des facteurs sociaux et des considérations politiques uniques.

Un consensus exige qu'un groupe parvienne à une décision qui a été convenue par un collectif. Pour que la décision soit pleinement appuyée à l'avenir, il est nécessaire que tous les membres du groupe participent au processus décisionnel, y compris ceux qui ont des opinions minoritaires. La règle de la majorité n'exige pas que le groupe conclue des accords ou des compromis. La décision du groupe est prise en fonction de la majorité des voix exprimées ou non. Il y a certains cas, en particulier dans le domaine de la politique, où une supermajorité est requise pour adopter ou bloquer un texte de loi ou inciter le Congrès à agir politiquement. Il n'est pas toujours vrai que la majorité l'emporte, absolument. Le consensus, un processus démocratique de prise de décision, exige que les membres du groupe s'engagent dans un dialogue et échangent de l'information dans le but d'accroître la compréhension des questions par les autres et de justifier le choix d'une position particulière. En incluant l'ensemble du groupe dans le processus de discussion et de prise de décision, chacun s'investit. Si seulement quelques membres du groupe participent, il est plus probable que seuls ceux qui sont les plus grands défenseurs de la cause continueront d'appuyer une décision. Pour parvenir à un consensus, il faut créer un contexte ou un environnement propice au dialogue respectueux et à l'échange sain d'idées. Les membres du groupe doivent avoir un respect mutuel, une vision commune ou des principes communs pour que le groupe parvienne à un consensus valable. La règle de la majorité n'exige pas le même niveau de communication interpersonnelle. C'est un processus démocratique qui se résume en fin de compte à des mathématiques simples. Cette méthode de prise de décision, en dehors de l'enregistrement, est souvent anonyme. La nature du processus, dans bien des cas, permet aux personnes de préserver leur vie privée, car d'autres ne peuvent pas savoir avec certitude pour qui ou ce qu'une personne a voté. Comme il n' y a que le décompte des voix, les décisions peuvent être prises beaucoup plus rapidement avec la règle de la majorité.

En raison du temps qu'il faudra peut-être pour parvenir à un consensus, cette méthode peut s'avérer inefficace pour régler les questions urgentes. Lorsque l'on cherche un consensus, il y a toujours le risque que la pensée de groupe se développe. Au lieu d'entendre des arguments qui peuvent mener à la découverte d'obstacles ou de désavantages d'une certaine position, dans le but d'éviter les conflits, les membres du groupe peuvent accepter une décision qu'ils n'appuient pas vraiment.

Un inconvénient de la règle de la majorité est la capacité de la majorité à voter contre les intérêts et les préférences des membres de la minorité sans que ces groupes ou individus ne soient entendus ou impliqués dans la discussion. Les membres de la minorité peuvent être privés de leurs droits et se retirer du processus décisionnel parce qu'ils savent qu'ils n'ont pas les chiffres nécessaires pour gagner ou qu'ils n'ont pas un impact significatif sur le vote. Les mauvaises décisions peuvent être prises par la majorité simplement parce qu'elles ont suffisamment de voix pour mettre en œuvre leurs plans.


    Une question ? Nous avons oublié quelque chose ? n'hésitez pas à participer aux commentaires. Nous compléterons cet article avec plaisir.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *