Différence entre la pneumonie et l’asthme


Pneumonie ou asthme

Les troubles respiratoires se manifestent par des symptômes très similaires comme la toux, la fièvre, etc. En y regardant de plus près, on peut comprendre que de multiples symptômes séparent les deux affections que sont l'asthme et la pneumonie.

La pneumonie est une infection du tissu pulmonaire qui implique les sacs d'air à l'intérieur de ceux-ci appelés alvéoles. Dans la pneumonie, on observe une accumulation de liquide et de débris cellulaires à l'intérieur de ces sacs remplis d'air, ce qui entraîne une solidification des espaces vides. L'asthme, en revanche, est une hypersensibilité généralisée des voies aériennes des poumons qui communiquent avec les alvéoles. Il s'agit d'une réaction exagérée à des agents apparemment inoffensifs à l'intérieur et plus communément à l'extérieur du corps. En bref, c'est une réaction allergique qui conduit à une sévère constriction des passages d'air causant une coupure soudaine de l'apport d'oxygène aux poumons et au corps.

Les causes de la pneumonie sont des agents infectieux comme les virus, les bactéries et les champignons. Souvent, l'aspiration, c'est-à-dire l'ingestion accidentelle de vomissures ou du contenu de l'estomac chez les patients alités ou paralysés, peut entraîner une pneumonie.

L'asthme peut être dû à une multitude de facteurs environnementaux tels que l'allergie à la poussière, aux poils ou aux squames d'animaux, au pollen, au froid, à la peinture, aux odeurs fortes, aux particules lourdes comme le plastique, les métaux, le bois, etc. Les aliments tels que les huîtres, le lait, les arachides, les crustacés, etc. sont connus pour provoquer de graves allergies entraînant des épisodes d'asthme. Même l'exercice physique peut provoquer une crise d'asthme chez quelques patients.

La pneumonie se caractérise par une fièvre élevée, accompagnée de frissons et de frissons. Il y a une mauvaise toux avec des crachats de couleur jaune ; parfois avec une toux de sang. Elle peut s'accompagner de douleurs thoraciques, d'essoufflement et de douleurs corporelles intenses. On observe aussi parfois une perte d'appétit et des nausées. L'asthme, en revanche, se manifeste par un essoufflement soudain et sévère, une toux et une respiration sifflante. La respiration sifflante est un son râpeux, semblable à un sifflement, qui semble émaner de la poitrine et qui est caractéristique de l'asthme. Les crises d'asthme sont généralement plus fréquentes au petit matin ou après un contact avec un allergène déclencheur comme le pollen, etc. Les patients asthmatiques connaissent des périodes d'aggravation entrecoupées de périodes d'absence de crise d'essoufflement pendant des mois. Les patients asthmatiques connaissent des périodes d'aggravation entrecoupées de périodes d'absence de crise d'essoufflement pendant des mois. Le patient explique qu'il a l'impression de ne pas pouvoir prendre une respiration complète avec un sentiment de mort imminente.

La pneumonie peut être diagnostiquée par une radiographie pulmonaire, un scanner et une numération globulaire qui révèleront l'infection. L'asthme est diagnostiqué cliniquement, un test d'allergie étant effectué pour identifier l'allergène coupable.

Le pronostic est bon pour la pneumonie si elle est traitée vigoureusement dès le début, sinon elle peut rapidement devenir mortelle. Le pronostic de l'asthme est bon, car de nombreux enfants en souffrent jusqu'à l'âge de 20 ans. Les adultes peuvent être facilement pris en charge par des médicaments.

Les antibiotiques et les antipyrétiques constituent le principal séjour du traitement de la pneumonie. Les antibiotiques par voie intraveineuse sont les plus souvent nécessaires. L'asthme peut être géré à l'aide d'inhalateurs pour un soulagement immédiat. La prise en charge à long terme se fait à l'aide d'inhalateurs de stéroïdes délivrés localement ou de stéroïdes oraux accompagnés de bêta-2 agonistes.

Rapportez des conseils à la maison :

La pneumonie est une infection du tissu pulmonaire appelée alvéole. Elle peut être due à une infection bactérienne, virale ou fongique. Elle entraîne la solidification des alvéoles pulmonaires et provoque des symptômes tels qu'une forte fièvre, des frissons, une toux accompagnée de mucosités sanglantes, des douleurs thoraciques et des courbatures. Le traitement consiste à utiliser des antibiotiques ou des anti-fongiques en fonction de la cause de la pneumonie. L'asthme est une hypersensibilité des voies respiratoires aux stimuli environnementaux, qui se traduit par une triple respiration sifflante, une toux et un essoufflement soudains. Il y a une tendance à l'aggravation et à la rémission. Le traitement consiste à utiliser des inhalateurs, des stéroïdes et des médicaments en nébulisation.


Une question ? Nous avons oublié quelque chose ? n'hésitez pas à participer aux commentaires. Nous compléterons cet article avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *