Différence entre les soins de santé indiens et américains


Structures

L'Inde dispose d'un système de soins de santé universel et décentralisé géré par le gouvernement central et le gouvernement de l'État. Le gouvernement central supervise l'éducation médicale et collecte des statistiques sur les maladies infectieuses. Les États-Unis n'ont pas encore de système de soins de santé universel, bien que des efforts soient en cours.

Infrastructures

En Inde, les hôpitaux et les cliniques sont gérés par des organismes gouvernementaux et privés. 75 % des hôpitaux et des cliniques sont administrés par les gouvernements des États respectifs qui fournissent des soins de santé primaires, secondaires et tertiaires; aux États-Unis, les soins de santé relèvent presque entièrement du secteur privé et sont fournis aux employés par leurs employeurs. Le gouvernement ne prend en charge que les chômeurs et les personnes incapables de souscrire une assurance maladie.

Budget

Le gouvernement indien n'alloue que 4 à 5 % de son PIB aux soins de santé, ce qui représente environ 40 dollars par personne et par an. C'est beaucoup moins que ce que les Gouvernements sri-lankais et bangladais allouent. Les États-Unis consacrent près de 16% de leur PIB aux soins de santé, ce qui est supérieur aux normes mondiales.

Coûts des coûts

Dans les hôpitaux et les dispensaires administrés par l'État, le patient doit payer des honoraires nominaux et subventionnés, tandis que dans les hôpitaux et les cliniques privés, il paie 100 % du coût. Pour le citoyen indien moyen, près de 70 % des dépenses de santé sont payées de sa poche. Pour le citoyen américain, cela ne représente que 10 à 12 %.

Assurances

L'assurance médicale ne couvre qu'un très faible pourcentage de la population indienne. En Inde, le grand public est très peu sensibilisé à cette question et à ses avantages. Le montant payé par les polices d'assurance disponibles est périmé et ne reflète pas le coût actuel des soins de santé. C'est pourquoi la plupart des médecins indiens préfèrent les patients non assurés. Aux États-Unis, l'assurance médicale est une base importante de son système de santé.

Eau et assainissement

Le système de santé indien accorde très peu d'attention à l'approvisionnement en eau potable et à l'assainissement. La qualité de l'eau courante est très mauvaise. De même, il existe très peu de toilettes publiques. Seulement 25 % de la population environ a accès à l'assainissement, ce qui oblige la majorité de la population à aller en plein air. Même là où il y a des toilettes publiques, elles sont toujours sales et en mauvais état. Ce n'est pas le cas aux États-Unis.

Examen

Les médecins indiens consacrent très peu de "temps d'examen" à chaque patient, puisqu'ils voient une soixantaine de patients en trois heures. Parfois, des médicaments sont prescrits sans examen physique. En outre, le test de diagnostic est rarement utilisé en Inde. C'est également vrai pour les médecins privés, ce qui n'est pas le cas aux États-Unis, où les médecins consacrent plus de temps à chaque patient et l'on dit que les tests diagnostiques sont la norme. Cependant, il est beaucoup plus facile et rapide d'obtenir un rendez-vous avec un médecin en Inde qu'aux États-Unis. Les patients qui ont eu des expériences dans les deux systèmes mentionnent que les médecins indiens traitent les patients comme des humains tandis qu'avec les médecins américains un patient est plus comme un objet.

PATIENT CARE

Le personnel des hôpitaux indiens est très impoli et brutal dans son comportement envers les patients. Dans les hôpitaux américains, le personnel, en particulier les infirmières, est très attentionné et poli.

Propreté

Les hôpitaux et les cliniques publics indiens sont très mal entretenus. Les ordures ménagères sont un phénomène courant dans les hôpitaux: les toilettes et les salles de bains sont souvent très sales et non lavées. En revanche, les hôpitaux et les cliniques américains sont 1000 fois plus propres.

Efficacité

En termes d'"Espérance de vie à la naissance" alors qu'en Inde il est de 63/66 aux Etats-Unis il est de 76/81. De même, la "probabilité de mourir" pour les enfants de moins de cinq ans en Inde est de 65 pour 1000, alors que pour les Etats-Unis, elle est de 8 pour 1000 naissances vivantes.

Médicaments

En Inde, on peut facilement obtenir des médicaments en vente libre même sans ordonnance médicale. Parfois, on peut se rapporter au problème du pharmacien et on reçoit un médicament. Aux États-Unis, cela ne serait pas possible.

Conclusion

En comparant les deux systèmes de santé, il est évident que l'Inde a beaucoup à apprendre et à adopter des États-Unis.


Une question ? Nous avons oublié quelque chose ? n'hésitez pas à participer aux commentaires. Nous compléterons cet article avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *