Différence entre la comptabilité de caisse et la comptabilité d’exercice


Comptabilité de caisse ou comptabilité d'exercice

Il est très important de comprendre la différence entre la comptabilité de caisse et la comptabilité d'exercice, peu importe si vous gérez les comptes vous-même ou si vous avez embauché quelqu'un pour faire ce travail pour vous. Vous serez mieux à même d'évaluer la rentabilité et la situation de trésorerie de votre entreprise si vous savez ce qu'est la comptabilité de caisse et la comptabilité d'exercice et quelle est la différence entre les deux. La principale différence réside dans les délais d'enregistrement des ventes et des achats d'une entreprise. Examinons comment la comptabilité de caisse diffère de la comptabilité d'exercice.

Comptabilité de caisse
Dans la comptabilité de caisse, les produits sont comptabilisés dans un état financier lorsque la trésorerie est reçue en contrepartie du chiffre d'affaires, tandis que les charges sont comptabilisées lorsqu'elles sont effectivement payées. Par conséquent, cette méthode ne s'applique pas aux débiteurs et aux créditeurs. La plupart des entreprises préfèrent utiliser la comptabilité de caisse, car elle ne nécessite pas beaucoup d'entretien et est facile à utiliser. Deuxièmement, il est plus facile de savoir quand la transaction a eu lieu et il n'est pas nécessaire de retracer les comptes débiteurs ou de suivre les comptes créditeurs.

De plus, la comptabilité de caisse est également utile pour calculer le montant en espèces qu'une entreprise possède réellement à un moment donné. Les propriétaires d'entreprise peuvent simplement consulter leurs relevés bancaires afin de trouver la source exacte des fonds reçus. De plus, le revenu n'est pas imposable tant que le reçu ou le paiement n' a pas été effectué, car aucune transaction n'est exécutée sans espèces.

Comptabilité d'exercice
Par contre, les produits et les charges sont constatés et comptabilisés dans les états financiers au moment où ils sont réalisés, sans tenir compte de la date à laquelle les espèces liées à cette transaction seront reçues ou payées. Cette méthode de comptabilité est utilisée par un grand nombre d'organisations du secteur des entreprises afin d'être en harmonie avec les normes comptables internationalement reconnues. L'avantage de la méthode de la comptabilité d'exercice est qu'elle donne une image plus réaliste des revenus et des dépenses au cours d'une période donnée.

Toutefois, la comptabilité d'exercice ne fournit aucune information sur les flux de trésorerie d'une entreprise. Il est possible qu'une entreprise avec un très bon chiffre d'affaires n'ait pas de liquidités sur ses comptes bancaires. Par conséquent, vous devez évaluer soigneusement la situation des flux de trésorerie d'une société S/L avec la comptabilité d'exercice afin d'éviter de graves répercussions.


Principe d'adéquation
L'une des principales différences entre ces deux méthodes réside dans le concept de principe d'adéquation. La comptabilité d'exercice utilise le principe de rapprochement, mais la comptabilité de caisse ne suit pas ce principe. Selon ce principe, un comptable est tenu de comptabiliser les recettes et toutes les dépenses liées à ces recettes au cours de la même période pour s'assurer que les bénéfices (recettes - dépenses) sont déclarés avec exactitude au cours de l'exercice financier approprié. C'est la raison pour laquelle les ajustements de fin de période doivent habituellement être apportés aux produits et aux charges en ajustant les produits reportés et les charges payées d'avance, respectivement.

L'incidence comptable de chaque méthode
L'effet de la comptabilité de caisse et de la comptabilité d'exercice sur les flux de trésorerie et les impôts peut être expliqué à l'aide d'un exemple. Supposons que vous ayez envoyé une facture d'environ 10 000 € pour un projet terminé ce mois-ci, et qu'il y ait eu des frais de développement de 2 000 € pour la tâche terminée ce mois-ci. Vous avez déjà effectué un paiement de 150 € pour la facture du mois dernier et vous avez reçu 2 000 € du client par rapport à la facture envoyée le mois dernier. Maintenant, l'effet de cette transaction sur les flux de trésorerie et l'impôt sera le suivant:

Flux de trésorerie - Selon la comptabilité de caisse, le bénéfice de la période courante sera de 1 850 € (2 000 € - 150 €), mais selon la comptabilité d'exercice, il sera de 8 000 € (10 000 € - 2000 €). Il montre comment le processus comptable utilisé peut avoir une incidence sur la position du bénéfice et du flux de trésorerie.

Incidences fiscales - Supposons que l'opération susmentionnée ait eu lieu en novembre et décembre 2014 et que l'exercice suivant commence le 1er janvier 2015. Dans une comptabilité de base d'exercice, la facture de 10 000 € faite en décembre 2014 sera comptabilisée dans le calcul du revenu gagné en 2014 et imputée à l'impôt en conséquence, même si vous recevez l'encaisse en janvier 2015.

À la fin de la journée, ces deux méthodes ne vous montrent qu'une partie de l'image de votre entreprise, et vous pouvez choisir l'une des deux méthodes que vous préférez utiliser pour votre entreprise. Toutefois, certaines entreprises doivent utiliser la méthode de la comptabilité d'exercice pour se conformer aux lignes directrices du cadre comptable international.


Une question ? Nous avons oublié quelque chose ? n'hésitez pas à participer aux commentaires. Nous compléterons cet article avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *